T- T+

Projets municipaux

A Villeneuve-Tolosane, les efforts pour développer les services de proximité et améliorer le cadre de vie sont constants. Zoom sur les grands projets mis en œuvre par l’équipe municipale.


L’extension des espaces de nature

A Villeneuve-Tolosane, préparer la ville demain, ce n’est pas seulement urbaniser pour accueillir de nouveaux habitants, c’est aussi étendre les espaces de nature pour garantir à chacun une bonne qualité de vie.

En plus des petits espaces verts de chaque quartier, la commune constitue patiemment deux grands espaces de nature par l’intermédiaire d’acquisitions foncières :

  • celui autour du lac du Bois Vieux déjà conséquent, il sera renforcé notamment dans le cadre de la ZAC Las Fonsès ;
  • celui, en émergence, de la zone Densus dans laquelle plusieurs parcelles ont été acquises ces dernières années.
Lac Bois Vieux

Par ailleurs, un nouveau parc de près de 5000 m2 a été inauguré en 2013 chemin de la Vimouna, en continuité avec le Roussimort. A l’image des espaces verts de la rue Méroc et de la rue des Palombes récemment réaménagés par la ville, le parc de la Vimouna comporte de nombreuses plantations d’arbres et de haies champêtres ainsi qu'une prairie naturelle. Ces exemples témoignent de l'orientation prise vers des pratiques plus favorables à la variété du monde vivant en milieu urbain.

Découvrez les espaces verts de Villeneuve-Tolosane


L’écoquartier Las Fonsès

vue ZAC Las Fonsès

Le projet d’aménagement Las Fonsès-Bois Vieux, planifié dans les documents d’urbanisme (PADD, PLU), concerne une des dernières zones à urbaniser de la commune. L’objectif est de mener à bien, grâce à une approche environnementale de l’urbanisme, un projet ambitieux et profitable à tous les Villeneuvois.

Situation

Las Fonsès-Bois Vieux se situe dans le secteur de la Plaine, en entrée de ville, à l’interface entre le centre-ville et la zone de loisirs et de nature du Bois Vieux. Cette situation géographique a conduit la municipalité à entreprendre une réflexion globale, prenant en compte la zone de nature mais aussi les liens avec le reste de la ville.

Procédure de ZAC

Afin que la réalisation soit cohérente, maîtrisée et conforme aux objectifs visés, la collectivité a choisi une procédure de zone d’aménagement concertée (ZAC). Les habitants ont été largement associés à ce projet lors de la phase de concertation publique (2007-2009). Les remarques et réflexions formulées ont contribué à préciser le périmètre et les formes du futur aménagement. Elles ont abouti à la création juridique de la ZAC à l’automne 2010.

En janvier 2012, la commune a recruté un aménageur en charge des acquisitions foncières, de la maîtrise d’ouvrage de l’aménagement des infrastructures et de la commercialisation des terrains. C'est Oppidea, la société d'économie mixte d'aménagement de Toulouse Métropole, qui a été désignée au terme de la procédure de mise en concurrence. La concession est signée pour 10 ans.

Le futur écoquartier

Situé à l’entrée sud de la commune, ce territoire agricole de 13 ha a pour vocation principale d’accueillir de l’habitat (500 logements environ), avec en complément un programme d’activités (artisanat, services, commerces) et la réalisation d’un parc urbain de 3,2 ha relié au lac Bois Vieux et à la Saudrune toute proche. Autre atout du site : sa proximité avec le centre-ville et de nombreux équipements publics (collège, terrains de sport, centre de loisirs, …).

Notre ambition est de faire de Las Fonsès :

  • un quartier vert : préservation des ressources naturelles, espaces paysagers généreux, corridor écologique jusqu’au lac Bois Vieux, maintien de la biodiversité, intégration de cheminements doux, réseau cyclable…
  • un quartier conjuguant une densité harmonieuse avec une offre diversifiée de logements pour tous : logements individuels groupés ou petits collectifs, en accession ou location, du T1 au T5. La répartition entre le secteur libre et le secteur aidé sera conforme aux prescriptions du Programme Local de l’Habitat de Toulouse Métropole.
  • un quartier doté d’une vraie centralité : place favorisant le lien social, commerces de proximité, école…
  • un quartier ouvert sur les autres quartiers de Villeneuve-Tolosane et sur son environnement naturel : lac du Bois Vieux, ruisseau de la Saudrune, gravières de Roques.

L’Ecopôle

Le projet Ecopôle est une démarche impulsée par les communes de Villeneuve-Tolosane et Cugnaux qui consiste en la création d’une zone économique, par la requalification des zones Pradié et Goubard traversées par la RD 24.

Si un projet global de développement n’a pas pu voir le jour dans les années 2000, l'Ecopôle se mettra en place progressivement, avec la participation de Toulouse Métropole pour la prise en charge du renforcement et de la sécurisation de la voirie sur la RD 24. Dans sa partie Villeneuvoise, l’Ecopôle permettra l’installation d’activités artisanales, de services et de petites entreprises liées notamment à l’environnement et compatibles avec l’habitat et le milieu naturel existants. Ce projet est bien entendu très positif du point de vue de la création d’emplois, avec un potentiel de 900 emplois sur le secteur. La réalisation de ce projet préservera l'environnement direct à savoir la margelle de la Terrasse, les berges des ruisseaux et de la gravière de la Saudrune. 


Le renforcement du centre-ville

Nombreux sont les Villeneuvois qui aspirent à un centre-ville plus affirmé, plus animé, plus accessible.
 Au fil des ans, plusieurs opérations à l'initiative de la ville sont allées dans ce sens.

  • Espaces publics : en 2013, l'avenue de Cugnaux montre son nouveau visage avec une circulation apaisée, plus de places de stationnement et des déplacements piétons facilités.La réfection totale de la rue des Bergeronnettes, la réalisation d'un parvis commun pour la maternelle et l'élémentaire ainsi que la création d'un chemin piéton-cycle reliant la rue des Bergeronnettes et l'impasse du Majorat, entre l'école et la crèche, participent à la dynamique de requalification des espaces publics.
  • Bâtiments publics : après la rénovation du Préau couvert et du Majorat, la nouvelle école maternelle Bécane, qui a ouvert ses portes à la rentrée 2013, est une des constructions phare du centre-ville. Place maintenant à la rénovation et l'extension de la Maison de la petite enfance (voir ci-dessous).
  • La construction de logements est une des composantes d'un centre-ville fort. Dès la fin des travaux de l'école, une opération urbaine de 85 logements collectifs débutera sur le site de l'actuelle maternelle. Simultanément, le stade des Bergeronnettes sera transformé en véritable parc urbain.
    Pour atteindre ses objectifs de construction de logements sociaux, la ville lancera également la construction d'un petit collectif rue René Cassin, à l'image de celui réalisé place de la Paix.
  • Le commerce est la résultante d'un centre-ville renforcé. L'accueil d'une supérette est boulevard des Ecoles est notamment à l'étude.

Le Majorat – arts visuels

Majorat

La rénovation du Majorat (2010-2011) est un fait marquant à plusieurs titres. D’abord, parce qu’il s’agit d’un bâtiment identitaire de Villeneuve-Tolosane que les travaux de rénovation ont préservé en y associant une touche de modernité. Ensuite, parce que sa vocation de galerie d’exposition a été considérablement élargie pour en faire un équipement culturel dédié aux arts visuels rayonnant sur l’agglomération.

Le lieu qui a rouvert ses portes en mai 2011 abrite désormais une école d’art (ateliers d’arts plastiques et de création numérique), il accueille chaque année un artiste contemporain en résidence, en plus d’une galerie d’exposition plus accessible. Au Majorat, les arts visuels et la jeune création se donnent à voir à tous, en particulier aux écoliers et jeunes de la commune qui participent à de nombreuses actions culturelles.

En savoir plus


Le plan climat municipal

En 2009, Villeneuve-Tolosane s’est distinguée comme une des premières villes de Midi-Pyrénées à réaliser son Bilan Carbone. L’objectif : chiffrer les émissions de gaz à effet de serre générées par l’activité et le patrimoine de la municipalité. Les principales sources d’émission sont les consommations d’énergie (chauffage bâtiments, éclairage public, etc.), les déplacements, les immobilisations (bâtiments, matériel informatique).

Le Bilan Carbone est un premier pas important dans la volonté de la commune de lutter contre le réchauffement climatique. Cet engagement s’est traduit par la mise en œuvre d’un ensemble d’actions constituant le plan climat municipal :

  • systématisation de la démarche HQE sur les opérations de construction et rénovation des plus significatives (Préau Couvert, Majorat, école maternelle Bécane) ;
  • remplacement des chaufferies de tous les bâtiments municipaux à moyen terme ;
  • éclairage public : diagnostic sur l’ensemble de la commune et expérimentation de dispositifs économes avec variateurs d’intensité rue Camus ;
  • développement du réseau cyclable et du parc de garages à vélo ;
  • sensibilisation des familles à l’utilisation des modes doux de déplacements et au covoiturage pour les trajets vers la crèche et les écoles ;
  • lutte contre le gaspillage dans la restauration scolaire.

Toulouse Métropole se mobilise également sur un Plan Climat Energie Territorial.


Haut de pageImprimer

Mairie de Villeneuve-Tolosane
4, rue de l'Hôtel de Ville
31270 Villeneuve-Tolosane

Tél.: 05 62 20 77 20
Fax: 05 62 20 77 21

Accueil du public :
du lundi au vendredi
9h-12h et 14h-18h
samedi 9h-12h (permanence)